Bienvenue

Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 20 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

Une femme hors du commun

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

katie

Ce blog est avancé de 10 jours pour permettre au maximum de personnes de participer aux présentations Byron Katie.

La scène du développement personnel dans le monde inclut des formateurs et personnalités pour tous les goûts et de toutes les couleurs, depuis certaines personnalités réellement éminentes, voire exceptionnelles à des gourous de pacotille, des débutants inexpérimentés et tant d’autres de toutes les nuances.

Une personne qui tient le haut du pavé depuis des décennies est Byron Katie. Son parcours atypique est étonnant. Femme d'affaires alcoolique, dépressive et constamment sous tranquillisants, Byron Katie mène jusqu'en 1986 une vie sans espoir. Elle alterne crises de boulimie et périodes d'abattement, jusqu'à la sensation de vivre un "effondrement de la personnalité ». Elle intègre alors un centre de cure. Elle avait une image tellement  négative d’elle-même qu’elle couchait par terre dans sa chambre, pensant ne pas mériter de dormir sur un lit !Durant son séjour et ses longues marches dans le désert Mojave, elle vit une forme d'éveil : Mais ce qui m’a le plus frappé chez elle est son affirmation que depuis son illumination elle n’a jamais perdu sa joie. Dans le monde d’aujourd’hui, il faut le faire comme on dit !

Ne pas savoir

Écrit par Pierre le . Publié dans Désapprentissage

Plus nous pensons que nous avons les réponses,
Plus nos esprits se ferment au mystère de notre expérience.

Nous manquons des façons de voir et des opportunités importantes,
Parce que nous voyons notre propre expérience d’une façon étroite et rigide.
Aujourd’hui, exercez-vous à ne pas savoir ce que veut dire tout ce qui se produit.
Soyez simplement avec votre expérience sans l’analyser ou l’interpréter.

Soyez neutres au sujet de votre expérience et de celle des autres.
Ne soyez ni pour, no contre. Acceptez-la juste telle qu’elle est et permettez-lui de se manifester à sa façon.

(Avec l’aimable autorisation de Paul Ferrini)

La bénédiction d'une artiste

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Laurel Birch fut une artiste qui s’est apprise elle-même à peindre. Elle quitta sa maison en Californie à 14 ans avec un sac en papier et une maladie grave des os, l’ostéopétrose. Encore adolescente, elle fabriquait des colliers si originaux que les gens l’arrêtaient dans la rue pour s’enquérir de leur provenance. Ce fut le début de la carrière remarquable d’une femme exceptionnelle qui dit une fois : « Je refuse d’accueillir quoi que ce soit dans ma vie que je ne puisse transformer en quelque chose de magique et de beau. » Nous pouvons opérer la même transformation avec la bénédiction qui est une pratique précieuse pour magiquement tout transformer en beauté, quelle que soit l’apparence initiale. En voici une de Laurel.

Puissions-nous vivre la vie comme une danse sacrée
dire notre vérité à partir de notre cœur
et puiser dans notre âme notre courage. 
Puissions-nous nous tenir debout
Puissions-nous voler haut
Tout en croyant en nous-mêmes et les autres

(Texte tiré de mon prochain livre en préparation : 365 bénédictions pour guérir le monde se guérir soi-même)

Une rencontre tout à fait exceptionnelle

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

alynaDe temps en temps, nous faisons dans la vie des rencontres qui nous marquent pour des années, parfois pour la vie entière. Fin avril j’ai fait une telle rencontre qui je sais me marquera pour le restant de mes jours.

C’était présenté comme un stage d’une journée avec Alyna Rouelle, une femme d’une spiritualité telle que j’ai rarement rencontré dans mon existence - et j’ai eu le privilège de connaître personnellement de très fortes personnalités spirituelles de plusieurs continents. Toutes avaient plus de 50 ou 60 ans. Alyna, elle, en a …25. Mais quand elle parle, il y a une justesse et une profondeur dans ses propos qui est la marque d’une vision spirituelle exceptionnelle. Pendant 7 heures elle a simplement répondu à des questions, et jamais une fois je n’ai senti la moindre fausse note. Pour moi, le plus remarquable chez elle n’est pas qu’elle ne se nourrisse que de lumière - des milliers de gens à travers le monde le font, comme le montrait il y a quelques années le film français « Lumière » sur les personnes  qui vivent d’une alimentation prânique (le prana dans l’atmosphère) - mais son sens de l’unité de toutes choses, que tout est le divin en train de s’exprimer, ce qui est l’essence de toutes les spiritualités non duales comme l’advaita (Arnaud Desjardins par exemple), certains grands maîtres soufi comme Roumi ou Hafiz, le grand mystique américain du siècle passé Joel Goldsmith, etc. (La théologie et la spiritualité chrétiennes, elles, sont fondamentalement dualistes à l’exception de la Science chrétienne ou d’un homme comme Goldsmith).

Des dauphins sauvent une femme qui se suicide

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Le fameux périodique National Geographic raconte l’histoire étonnante d’une équipe de chercheurs étudiaient un groupe de dauphins qui se nourrissaient près du rivage de la mer dans la région de Los Angeles, quand soudain un des dauphins quittait l’endroit où ses collègues festoyaient pour partir à toute vitesse en haute mer. Un instant après, tous les autres le suivirent. Leur vitesse augmentait de plus en plus. A environ 5 km. du rivage, les dauphins formèrent un cercle autour d’un objet sombre dans l’eau. «Quelqu’un est dans l’eau» cria un des hommes. Effectivement, le corps sans vie d’une femme flottait sur l’eau. L’équipe l’a sortit immédiatement de l’eau. Elle souffrait d’hypothermie grave et on s’efforça de la réchauffer en route pour l’hôpital de Marina del Rey.  Le médecin responsable des urgences annonça peu de temps après qu’elle s’en tirerait sans doute et  remercia l’équipe de son action rapide qui lui avait certainement sauvé la vie. Un billet trouvé dans un petit sac plastique qu’elle portait sur elle contenait une lettre indiquant qu’elle allait se suicider.

Quel mystérieux radar ou empathie étonnante permirent aux dauphins d’amener les chercheurs exactement à l’endroit où flottait la jeune vacancière allemande?
Nous ne comprenons encore pratiquement rien de cette nature prodigieuse qui nous entoure!

Merci pour l'arnaque

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Il y a quelque temps, j’ai reçu un téléphone d’un soi-disant bureau Apple-Windows à Londres me disant que j’avais un sérieux problème avec mon ordinateur et qu’ils seraient heureux de m’aider à le régler. C’est ensuite allé si vite que je n’ai pas réalisé ce qui se passait mais soudain la souris de la personne en question se promenait sur mon écran et commençait à faire un soi-disant nettoyage de certaines données. Le parfait Néanderthalien en informatique que je suis a été complètement dépassé, mais après un certain temps je commençai à avoir d’horribles doutes, et après 45 minutes on me présenta une facture de 190 CHF (environ 174 euros), que j’ai payés, ayant peur que la personne en question sème la pagaille totale dans mon ordinateur si je refusais.

La soie Ahimsa (non violente)

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

ahimsa1Fabriquer de la soie nécessite normalement  d’étouffer la chrysalide du papillon dans son cocon pour l’empêcher de briser les fils de soie lors de sa métamorphose. Avec la soie ahimsa, (qui signifie non-violent en sanskrit) les chrysalides sortent naturellement de leurs cocons pour se transformer en papillon. Puis les fils de soie brisés sont extraits minutieusement à la main et refilés, ce qui nécessite une patience et une précision exceptionnelles. La soie issue de ce procédé très rare s’appelle « peace silk » (soie de la paix ou soie ahimsa. Elle est tissée à la main selon des avoir ancestraux par des artisanes tisserandes de l’Inde.

Les gourous en massepain

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Un éveil spirituel étonnant est en train de se manifester dans le Nord. Il y a une véritable fermentation si on peut dire, et de nouvelles formes de spiritualité qui poussent presque comme des champignons. D’un côté ceci est extrêmement réjouissant.

D’un autre côté, il y a des risques de confusion extraordinaire dans cette explosion d’un nouveau genre. Byron Katie, qui est un peu mon égérie au nouveau du développement personnel sur la plan international et pour laquelle j’ai un respect profond, dit que le problème No 1 de la planète est la confusion, et je suis plus que d’accord avec cette affirmation. D’une part on assiste à l’écroulement des vieilles certitudes, et des citadelles de la stabilité comme les églises vacillent elles-mêmes sur leurs bases. D’autre part l’accélération du changement est telle que personne, mais plus personne, n’arrive à suivre ce ballet fou.

Une machine à dévorer les détritus

Écrit par Pierre le . Publié dans Positif

Le convertisseur de plasma peut transformer pratiquement n’importe quel type de détritus – des langes sales à des armes chimiques (et annihiler les produits toxiques en même temps)  par un processus appelé en anglais « plasma gasification » Techniquement, cela se présente ainsi : un courant de 650 volts passant entre deux électrodes arrache les électrons de l’air et convertit le gaz en plasma. L’arc plasmique est tellement puissant qu’il désintègre les déchets et les réduit dans leurs éléments constitutifs en dissolvant les liens entre molécules. Le système est capable de désintégrer pratiquement n’importe quoi à l’exception des déchets nucléaires.

L’aspect peut-être le plus remarquable de ce processus est qu’il se maintient en marche lui-même, sans apport extérieur supplémentaire. Une fois que le cycle fonctionne, le gaz à environ 1000 degrés centigrades est dirigé vers un système de refroidissement qui produit de la vapeur  qui conduit des turbines qui produisent de l’électricité. Les deux tiers sont utilisés pour faire fonctionner le système, le reste peut même être vendu. (Source : www.wanttoknowinfo/inspirationalnewsarticles citant la revue Popular Science)

Serons-nous les animaux domestiques de nos robots?

Écrit par Pierre le . Publié dans Blog

Non, ce n’est pas une farce du premier avril ! Il y a déjà des années que Ray Kurzweil, considéré comme un des plus brillants futuristes de la planète et actuellement chef de la recherche en I.A. (Intelligence Artificielle) chez Google, dans son livre non traduit en français The Age of Spiritual Machines (L’âge des machines spirituelles) décrit un monde où des machines plus intelligentes que nous pourraient nous réduire au rôle d’animaux domestiques. Depuis presque 20 ans suffisamment de ses prédictions ont été réalisées pour qu’on l’écoute très sérieusement. Il a récemment prédit qu’un 2019 il y aura des robots qui auront le sens de l’humour et pourront plaisanter avec nous, voir prier et méditer ! « Allo 3021 KZ, voulez-vous nous rejoindre dans notre cercle de méditation ce soir » ? « Désolé Pierre, mais je dois m’occuper de choses plus sérieuses. Je laisse la méditation aux petits. » Ces robots pourront même réagir sur le plan émotionnel et comprendre nos sentiments.

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre